Depuis quelques années, la télé-réalité se donne de nouveaux objectifs et notamment celui de pallier aux carences de certaines institutions ou de venir en aide à des personnes ayant certaines difficultés. Les programmes veulent aider à se nourrir, à se rencontrer, à s'instruire... Ainsi, par exemple, "le Pensionnat de Sarlat" propose à ces participants une école stricte et disciplinaire et "Super Nanie" met au service de parents résignés une "experte" de l'éducation des enfants. L'an passé, TF1 avait déjà diffusé une émission de ce type, "The Queers", et aujourd'hui, elle lance à nouveau un programme de ce que l'on peut appeler la "télé-assistance".

            Cela faisait près d'un an que Jimmy Blibaum (responsable du développement de Loribel, maison de production de L. Bataille et P. Fontaine) se battait pour la diffusion de "Starting Over", un programme du réseau NBC aux Etats-unis et qui fait, depuis trois saisons déjà, un petit malheur d'audience. Ainsi, le lundi 7 Novembre, TF1 diffuse la première émission de la version française. Le concept est simple: réunies dans une grande villa parisienne, six femmes en difficulté, âgées de 18 à 50 ans, sont coachées par deux spécialistes du mieux-vivre. Le résultat, c'est le télé-spectateur qui en juge derrière son écran. "Mais attention, prévient J. Blibaum, ce n'est pas de la télé-réalité. Il n'y a pas d'artifice de jeu ni d'élimination." Certes! Mais Monsieur Blibaum oublie de préciser que 6 caméramen filment les participantes (soit un caméraman par participante) et que les heures de tournage sont de 8h à 19h non stop, avec visite des proches, témoignage devant la caméra d'un confessionnal, et tutti quanti!         

so

             Manque de confiance? Instabilité amoureuse? Passé lourd? Désormais, la télé-réalité vous donne la possibilité d'aller mieux... Moyennant quelques heures d'exhibition devant la caméra bien sûr! Merci qui? Merci TF1!

(Source: Télé-loisir n°1027)