Quelle erreur de prétendre dans mon dernier article que la prise de drogue en direct n'était pas encore à l'ordre du jour!!!! L'émission "Spuiten & Slikken" (qui signifie: se piquer et avaler) prouve en effet que la télé-réalité a encore une fois repoussé ses limites! Ainsi, depuis le 10 octobre, la chaîne néerlandaise NN diffuse ce nouveau concept de real-TV dans le seul but (paraît-il) d'expliquer les effets concrets de la drogue et des diverses formes de comportements sexuels...

           Filemon Wesselink, 26 ans, est l'un des deux participants de ce programme. Son rôle est celui de cobaye. Ainsi, tous les lundis soirs, à partir de 23 heures, les téléspectateurs peuvent l'observer sous l'emprise de différentes drogues: alcool, champignons hallucinogènes, ecstasy, cocaine, LSD, héroine ou encore kétamine. Pour des raisons de sécurité, il est placé sous surveillance médicale pour les expériences les plus risquées...

             Ties van Westing, quand à lui, est chargé de l'étude du sexe. À l'abri de la caméra (étonnamment!!!) , il se livre donc à tous les types d'ébats possibles et vient ensuite rejoindre la présentatrice de l'émission, Sophie Hilbrand, sur le plateau, pour lui livrer ses impressions, ses ressentis, ses émotions...

            Ce concept, qui émane d'une chaîne de télévision publique, a bien évidemment provoqué un débat au Parlement, avant d'être diffusé. Les députés du Parti démocrate chrétien (au pouvoir) se sont inquiétés «du mauvais exemple» donné aux jeunes et d'un éventuel effet «d'incitation» sur leur consommation de drogues. Mais le ministre de la justice, Piet Hein Donner, a refusé d'interdire l'émission, expliquant que la possession de drogues dures pour consommation personnelle n'est passible de poursuites aux Pays-Bas que si elle dépasse 0,5 gramme. «Prendre des drogues est un problème de santé et pas un acte criminel», a déclaré le porte-parole du ministre. En ce qui concerne le volet sexuel, aucune objection n'a été faite...

           Du côté de la chaîne NN, les décideurs ont expliqué que leur seule intention était celle «d'informer les 15-35 ans sur des sujets qui les concernent». Aucune ambition au niveau de l'audimat bien entendu!!!

200510191.obs6077Ainsi, la télé-réalité n'a pas fini de nous surprendre. Après l'accouchement en direct d'une candidate de Big Brother, le 30 août dernier, les néelandais repoussent encore les limites, avec la drogue et le sexe... Un exemple à ne pas suivre mais qui, semblerait-il, séduit un large public, malgrè les nombreuses questions d'éthique qu'il soulève...

(Source: Le Monde du 25.09.05)